Prostituee Aubange

prostituee aubange Le monde est en effervescence avec la nouvelle tendance de la «prostituée aubange» ou de la «prostitution» qui devient de plus en plus populaire dans le quartier rouge. Dans le numéro de cette semaine du Figaro, un journal international au Brésil, un article a été publié sous le titre “Prostituée à l’étranger – Un service de rencontre alternatif pour les touristes?” L’article est écrit par Fabio de Moraes, qui prétend avoir rencontré “beaucoup” de femmes qui travaillent comme prostituées dans différentes parties du monde. Il dit qu’il n’est pas contre l’avortement, mais qu’il s’oppose à la prostitution, car les femmes qui travaillent comme prostituées sont également obligées de commettre des actes immoraux. Selon lui, au Brésil et dans d’autres parties du monde, il est normal qu’une femme qui travaille comme prostituée soit aussi mère, et que la prostitution est donc une «double vie» qui leur est imposée.

«Les prostituées ne sortent pas de la pauvreté. Elles sont éduquées et elles sont aisées. Ce qu’elles n’ont pas, c’est une bonne vie de famille et un avenir stable, et c’est pourquoi ces personnes finissent par se prostituer. Donc, si la prostitution est une si bonne option, alors ne devrions-nous pas offrir un service de rencontres pour ces personnes? ”

Fabio déclare que l’idée d’offrir une alternative gratuite à la prostitution est l’une des choses les plus brillantes qu’il ait jamais entendues. Il déclare en outre que son idée aiderait les postulants à trouver l’amour et le bonheur d’une manière très différente des services de rencontres traditionnels. “Lorsque vous proposez une alternative, vous créez une opportunité, ce qui signifie que vous donnez aux gens une alternative pour trouver l’amour et le bonheur dans la prostitution.”